ÉTABLIR LA VISUALISATION

Apprendre à Méditer vers le Calme Mental

Ayant pacifié l’esprit perturbé par la distraction envers les objets erronés par le biais d’un support externe, on fait une visualisation qui permettra de demeurer focalisé en un point dans un état d’esprit particulièrement vertueux.

✔️ Dans la philosophie bouddhiste tibétaine, c’est l’esprit intérieur qui médite.
✔️ Il y a 6 consciences : 5 sont reliées avec les sens, et 1 est la conscience intérieure qui va méditer.
✔️ Pour l’aider à se déconnecter des 5 consciences extérieures, il faut choisir et utiliser un objet intérieur sur lequel on va mentalement se concentrer.
✔️ D’autres traditions suggèrent de focaliser sur un objet extérieur comme une bougie ou une musique, mais particulièrement dans la philosophie bouddhiste tibétaine, il est question d’un objet intérieur.

✔️ Or la concentration doit s’effectuer de l’intérieur afin de favoriser le développement de l’attention et de la vigilance.

 
QUEL OBJET ?
Cela peut être un objet de notre choix qui aura des caractéristiques plaisantes et agréables comme un point lumineux ou une fleur.
 
✔️ Dans la philosophie bouddhiste tibétaine, c’est spécialement l’image intérieure du Bouddha qui sera utilisée.
✔️ Il ne s’agit pas d’un objet extérieur physique et concret comme une peinture ou une statue, mais d’utiliser notre imagination pour créer mentalement un objet de l’esprit.
✔️ Ce qui n’est pas simple ni facile au début, mais avec de l’entraînement quotidien, ce sera plus aisée progressivement.
✔️ On dit que cette image intérieure devrait être à une distance égale à notre hauteur devant nous, un peu plus haut que la hauteur de notre point entre les 2 yeux.
✔️ Pas trop bas, pas trop haut. Si trop haut, cela encouragera l’agitation (qui affaiblit la stabilité) tandis que si trop bas, ce sera le relâchement qui surviendra (qui diminuera la clarté).
✔️ Donc Bouddha ou une fleur de lotus, il s’agit d’imaginer l’objet réellement devant soi, clair et lumineux, pour éviter de sombre doucement dans la léthargie ou la lourdeur. Pour éviter d’être agité, on imagine l’objet avec une certaine lourdeur (avec un poids). Cela en imagination.
✔️ On devrait aussi éviter les objets qui suscitent de l’agitation et des émotions positives ou négatives, en lien avec le passé ou le futur, comme un conjoint que l’on aime beaucoup ou un repas savoureux, tout comme ce souvenir d’un problème ou situation conflictuelle.
✔️ En conclusion, cet objet doit être soit neutre ou de nature de vertueuse pour notre inspiration à la méditation.
 
Du livre Apprendre à Méditer
 

Enfin, la technique la plus efficace permettant l’atteinte de la concentration est de débuter en visualisant dans l’espace devant soi et en méditant sur le Bouddha Shakyamouni ou une autre déité en récitant la pratique rituelle ainsi que le mantra qui lui est associé. Cela arrêtera toute distraction, pensée conceptuelle ou émotion. Ensuite, on peut placer l’esprit concentré en un point en équilibre méditatif. Cette technique permettra de réaliser le calme mental et la vision supérieure très rapidement, en cette vie même.

 
Pour le calme mental authentique
 
Il existe plusieurs traditions qui présentent différentes façons de visualiser l’objet. Je pense cependant qu’il peut être visualisé clairement à une distance d’environ deux mètres devant soi et 50 centimètres plus haut que le point entre nos sourcils. Il doit être perçu d’aspect lumineux et lourd, de la grandeur d’un pouce environ.
 
Le fait de l’imaginer lumineux empêche le relâchement mental; le visualiser lourd prévient l’agitation. Notre concentration doit comporter deux qualités principales, à savoir une grande clarté et une excellente stabilité dans la visualisation.
 
Quel objet devrait-on choisir pour notre visualisation?
 
Celui qui est à l’origine des instructions concernant le calme mental et la vision supérieure à notre époque est le Bouddha Shakyamouni. La tradition de Lama Tsongkhapa recommande donc de visualiser le corps du Bouddha, car cela contribue à l’accumulation de mérites et à la purification, en plus de rendre plus facile l’atteinte du calme mental et de la vision supérieure. En outre, cela familiarise notre esprit à la pratique du yoga de la déité du véhicule des Tantras secrets. Il est dit dans le Soutra de la concentration royale en un point :
 
Le Bodhisattva dont l’esprit prend pour objet le corps de l’excellent protecteur du monde, dont la couleur est comparable à celle de l’or, est dit demeurer en équanimité méditative.
 
Il est dit qu’une telle visualisation rend aisée la demeure en équilibre méditatif sur le calme mental et la vision supérieure, fondements de toutes les voies.
 
Pour le simple calme mental
 
Ceux qui recherchent uniquement le simple calme mental n’ont pas à utiliser cet objet. En effet, le simple calme mental peut être atteint en étant concentré sur la visualisation d’une lumière, d’une fleur, etc.
 

C’est cette image mentale qui doit être utilisée et non un objet extérieur, car c’est la conscience mentale intérieure qui médite et qui pourra éventuellement atteindre le calme mental. Il n’est jamais fait mention dans les textes classiques d’une méditation exercée par une conscience sensorielle extérieure sur un objet physique.

 
Ces préparations étant le fondement de toute voie des Soutras ou des Tantras, détaillée ou abrégée, que nous pratiquons (le calme mental, la vision supérieure, etc.), nous devons prendre à cœur de toutes les réunir avec énergie dès le commencement.
 
Tous les éléments traités jusqu’à maintenant s’adressent uniquement à ceux recherchant le calme mental authentique; ils ne sont pas requis pour ceux désirant le simple calme mental.
 
Les Préparations 4/5 dans le livre Apprendre à Méditer du maître bouddhiste tibétain Lama Samten et les formations du Calme Mental au Centre Paramita.
 

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés