Les Étapes de la Voie vers l'Éveil (LAMRIM)

  • LAMRIM : Le Refuge

    La prise du refuge est motivée par le besoin de protection face à une situation malencontreuse. Dans le cadre de l’éveil, il est question des émotions négatives qui sont perçues comme fauteurs de trouble. Nous voulons nous en protéger. Une prise de refuge ponctuelle est insuffisante pour se défaire des ennemis de la conscience.
  • LAMRIM : Samsara, Le Cycle des Existences

    Tous les êtres commettent des actes qui les amènent à souffrir et à causer de la souffrance. Quand ces influences les dirigent, il leur est impossible de reconnaître leur état et de s'en libérer. N'ayant d'autre choix que de subir leur asservissement au samsara, les six sortes d'êtres se réincarnent encore et encore, dans l'un ou l'autre des six mondes du cycle des existences. Dans ce contexte, la souffrance est la base commune à tous les états; elle existe et domine tout. Faute de la reconnaître et de la comprendre, elle est subie de maintes et maintes façons.
  • LAMRIM : La Mort et l'Impermanence de la Vie

    « Un endroit préservé de la mort n’existe pas, ni dans l’espace, ni dans les mers, ni en restant protégé au cœur des montagnes. » Bouddha
  • LAMRIM : La Précieuse Vie Humaine

    « Puisque ce corps de circonstance et de libertés fut très difficile à obtenir, et dès qu’on l’a, Il devient plus ardu de le mériter encore, donnez à cela un sens en vous efforçant de pratiquer. » Atisha
  • LAMRIM : Le Maître Spirituel

    L’enseignant doit donc savoir pratiquer l’absorption méditative, la concentration en un seul point, qui est le seul moyen de vaincre l’inattention, qu’elle soit provoquée par une perturbation externe ou par laxisme. En outre, il doit posséder la sagesse de l’altruisme et la perception de la vacuité de l’existence intrinsèque pour pouvoir pacifier complètement les émotions négatives qui rendent le continuum de la conscience réfractaire et imperméable. Au minimum, l’enseignant est rompu à la pratique de l’absence du soi par l’étude des textes sacrés et la réflexion.

  • LAMRIM : Le Bouddhisme en Inde et au Tibet

    Passer par les trois niveaux de pratique est impératif pour réaliser le but convoité : l’état de perfection de sagesse que le Bouddha Shakyamuni a atteint. La quête personnelle de la bouddhéité répond à la volonté d’offrir aux autres la meilleure aide. Pour y arriver, il faut identifier l’essentiel : l’émission du vœu altruiste d’être éveillé, assez puissant pour chérir les autres plus que soi-même. Par conséquent, les enseignements du Bouddha sont en relation directe ou indirecte avec l’idée d’engendrer cet état d’esprit altruiste, de le renforcer : ils le nourrissent.
  • LAMRIM : Pratiquer c'est cultiver la qualité de son mental !

    Assister aux enseignements bouddhistes et les étudier sert à vaincre les trois émotions aliénantes pernicieuses, les trois poisons – le désir, la haine et l’ignorance -, et à s’engager dans les pratiques altruistes. Alors, l’état de la connaissance suprême est atteignable, et celle-ci permettra d’aider les autres sur une plus large échelle. Néanmoins, si vous assistez à des enseignements, il est indispensable de savoir les appliquer en fonction de votre capacité mentale, et, éventuellement, vous pourrez sortir de la prison du cercle des renaissances.

  • LAMRIM : Présentation du Chemin du Bonheur de l'Eveil

    Le Lamrim enseigne les étapes de la voie qui conduit à la pleine réalisation de votre potentiel.  L’« éveil » est l’accomplissement, ce qui résulte lorsque la réalisation est atteinte. Les techniques pour atteindre l’éveil sont désignées par le verbe « cheminer » qui suggère la Voie. Elle est organisée en étapes et précise l’enchaînement des exercices, allant de ce que doit entreprendre le novice jusqu’au stade ultime de la « perfection ».
  • Programme de Formations du Centre Paramita

    Centre Paramita Formations à la Méditation et à la Philosophie Bouddhiste Tibétaine Premier niveau : Soutras (Mahayana) 🙏 Étape 1 : Ouverture d...
  • LAMRIM : Les Étapes de la Voie du Bonheur de l'Eveil

    Le Lamrim enseigne les étapes de la voie qui conduit à la pleine réalisation de votre potentiel.  L’« éveil » est l’accomplissement, ce qui résulte lorsque la réalisation est atteinte. Les techniques pour atteindre l’éveil sont désignées par le verbe « cheminer » qui suggère la Voie. Elle est organisée en étapes et précise l’enchaînement des exercices, allant de ce que doit entreprendre le novice jusqu’au stade ultime de la « perfection ».