MÉDITATION : Le Relâchement & la Vigilance

Apprendre à Méditer vers le Calme Mental

< Parce que l’esprit relâche sa concentration, l’objet n’est ni très clair ni très ferme, s’il y a clarté mais que le mode d’appréhension n’est pas très ferme, alors nous avons développé le relâchement > Lama Tsongkhapa

  • Le 3ème obstacle est l’Agitation / Relâchement de 2 sortes, grossiers et subtils.
  • Au dernier article, on a vu principalement l’Agitation.
  • Maintenant c’est au tour du Relâchement.
  • L’antidote commun aux 2 est la Vigilance, mais à elle seule ce n’est pas suffisant, car la Vigilance est un antidote partiel à l’Agitation / Relâchement.
  • La Vigilance est la première partie pour surmonter le 3ème
  • Première chose est de prendre conscience que nous sommes sous la forte influence de l’Agitation et du Relâchement.

Avant de pouvoir résoudre des problèmes de santé, il est nécessaire de prendre conscience que nous puissions être malade. Ensuite on peut prendre les bonnes actions à faire, comme aller voir un médecin et envisager de suivre un traitement médical. Ainsi on pourra favoriser la guérison et le retour à la santé.

  • Mais si on ne prend pas conscience au départ de la présence de la maladie, il n’y aura aucune façon de pouvoir aller mieux et notre santé continuera de se dégrader si nous sommes malades.

✅ De la même façon, si on ne voit pas nos problèmes de colère, ou d’attachement, que nous puissions être orgueilleux, on ne pourra rien faire pour résoudre ces problèmes.
✅ La première chose est d’identifier correctement les problèmes.
✅ C’est ici le rôle de la Vigilance qui est de < détecter > la présence de l’Agitation / Relâchement.

Comment fonctionne-t-elle ? C’est une fonction de l’esprit, 1 des 51 facteurs mentaux, mais de catégorie positive par rapport à d’autres qui peuvent être neutres ou négatifs. Elle permet donc < d’observer > simplement ce qui se passe dans notre esprit.

SHANTIDEVA (Entrée dans la conduite des Bodhisattvas)

Il parle beaucoup de la Vigilance qui est la capacité de prendre conscience de ce qui se passe en nous dans un premier temps, qui permettra ensuite d’utiliser le bon antidote pour tel ou tel obstacle.

ATISHA

Grand maître indien en l’an 1000 qui est venu au Tibet mieux expliquer la philosophie bouddhiste car les tibétains comprenaient très mal – depuis 200 ans – le sens des enseignements du Bouddha ? C’est aussi lui qui composa le premier Lamrim.

< Quand je suis seul, je surveille mon esprit. En présence des autres, je surveille mes actions et mes paroles. >

  • Pourquoi ? Dans la philosophie bouddhiste tibétaine, on dit que Bonheurs et Souffrances sont des résultats.
  • Résultats de quoi ? De nos actions du passé !
  • Chaque expérience heureuse ou malheureuse que nous vivons dans le présent est le fruit de nos bonnes ou mauvaises actions de notre passé lointain.

Notre niveau de tolérance face au froid ou au chaud sera très variable, agréable ou désagréable, selon chacun, en alternance, ou bien que les choses soient faciles ou difficiles sur de nombreux plans, bref tous les niveaux de nos expériences, bonnes et mauvaises, surviennent comme des résultats dans le présent de nos actions du passé.

Même si nous partageons un même pays avec les mêmes conditions similaires, climatiques, d’habitations, de travail, etc., néanmoins chacun vivra différemment nombreux niveaux d’expériences joyeuses ou malheureuses sur la base de son karma passé. Bonheur et Malheur sont des résultats…

✅ C’est très important de prendre conscience de nos actes et de choisir nos actions qui ont le potentiel de contribuer à nous rendre heureux, et d’éviter le moindre petit acte négatif qui a le potentiel de nous nuire dans le futur.
✅ On dit dans la philosophie bouddhiste tibétaine que lorsque que l’on comprend le sens des enseignements, on portera une grande vigilance au jour le jour, à ne créer que des actions positives et éviter la plus petite action négative.
✅ Avec cette compréhension, on développe une profonde conviction en l’interdépendance que tout est lié et interconnecté.
✅ Que rien n’arrive au hasard !
✅ On se rend compte que le maître de notre bonheur c’est nous-même, et que nous-même sommes l’auteur de nos malheurs.
✅ Ainsi on porte une grande Attention et Vigilance à nos actions et à nos paroles. De là, l’importance de la vigilance dans le processus du cheminement intérieur vers le calme de l’esprit.
✅ La vigilance c’est prendre soin de notre attitude verbale et comportementale, et surtout de la qualité de nos pensées.
✅ Par exemple, une des conditions favorables est une éthique pure qui va aider plus de bonheur avec plus d’actions positives, et ainsi l’esprit sera moins envahi par des perturbations mentales qui sont le résultat de nos actions négatives.
✅ En dérangeant les autres et leur nuire, parce que notre esprit est tourmenté par des pensées négatives, il sera très difficile de progresser vers le calme intérieur.
✅ Être Attentif et Vigilant est essentiel pour prendre conscience de la nature positive ou négative de nos actions.

    La Vigilance est représentée dans l’image par l’autre outil qui est le crochet dans une main, tandis que dans l’autre il y a la corde.

    ➡️ Le bâton avec un crochet est l’outil pour dresser les éléphants, la Vigilance est l’outil pour dresser notre esprit.

    ➡️ La Vigilance observe avec < précision > comment fonctionne l’esprit.

    ➡️ De la 1ère à la 3ème étape, c’est surtout l’Attention qui est en jeu.

    ➡️ De la 4ème à la 6ème étape, c’est plutôt la Vigilance.

    ➡️ L’Attention au début, et ensuite la Vigilance.

    A chacune des premières étapes 1 à 6, il y a un feu qui va diminuer au fur à mesure, et qui représente l’intensité des efforts à fournir au début, et de moins en moins ensuite.

    ➡️ A la 7ème étape, plus de feu parce qu’on n’a plus besoin de fournir des efforts particuliers pour utiliser l’attention et la vigilance.

    ➡️ Pourquoi ? Au début les obstacles sont puissants, et on doit compenser avec plus d’efforts.

    ➡️ La noirceur de l’éléphant c’est le Relâchement de l’esprit.

    ➡️ La noirceur du singe c’est l’Agitation de l’esprit.

      Parce qu’au début du chemin, nous n’avons pas encore développé les antidotes, les obstacles sont imposants. 

      Lors d’un combat avec un adversaire redoutable, au début il est puissant et imposant, mais à force de coups au corps et de temps durant le combat, l'adversaire va finir par s’épuiser et s’affaiblir et il sera plus facile de le mettre KO à la fin.

      Plus on s’efforce à diminuer les perturbations mentales, plus il sera facile de les surmonter.

      LE RELÂCHEMENT

      ✅ C’est la noirceur de l’éléphant, pas l’éléphant lui-même qui est notre esprit. Car à la fin du chemin, l’éléphant est toujours présent mais pas la noirceur.
      ✅ A la 3ème étape, on voit un lapin apparaître sur l’éléphant qui symbolise qu’on est capable de distinguer 2 niveaux de relâchement, grossier et subtil.
      ✅ Le lapin existe aux étapes 3, 4 et 5 parce qu’on distingue le relâchement subtil.

      ✅ Le lapin n’est pas présent aux étapes 1 et 2 car on n’est pas conscient de la présence du relâchement subtil parce que l’esprit est trop voilé.

      Lorsqu’un t-shirt est tellement sale, on ne peut pas distinguer les tâches faciles à enlever de celles incrustées qui seront très difficiles à dissoudre. C’est seulement après un premier nettoyage que l’on va voir les tâches qui se maintiennent et qui vont nécessiter un deuxième nettoyage.

      ✅ Même chose avec notre esprit qui est tellement voilé, qu’on ne voit pas l’ampleur de l’Agitation et du Relâchement grossier et subtil.
      ✅ Plus on se calme, plus on voit mieux la différence entre grossier et subtil.
      ✅ Ensuite le cheminement se poursuit pour éliminer les tâches plus subtiles.
      ✅ C’est pour cela que le lapin disparaît à la 6ème étape.

      Le Relâchement est un facteur mental qui s’accompagne de d’autres facteurs de nature similaire :

      TORPEUR

      < Ce facteur mental obscurcit la conscience, un peu comme juste avant de s’endormir, une forme de voile sombre qui s’installe >

      Si ce voile survient au volant de la voiture, c’est important de l’arrêter ! Car autrement, c’est dangereux de s’endormir ensuite.

      Au Qc, les autoroutes ont été adaptées pour limiter les effets de la torpeur avec des entailles dans le goudron afin de se réveiller rapidement.

      < Elle obscurcit la conscience alourdissant le corps et l’esprit comme pour sombrer dans le sommeil >

      ASANGA

      < C’est un état d’esprit inapte relié à l’ignorance dont la fonction est de contribuer au développement de toutes les perturbations mentales principales et secondaires >

      SOMMEIL

      ✅ C’est une autre fonction de l’esprit (facteur mental) qui a un grand pouvoir sur les débutants et qui perturbera l’esprit régulièrement.
      ✅ C’est important d’avoir une certaine maîtrise du sommeil.
      ✅ Si on ne se fixe pas de limites avec lui, on finirait pas dormir toute la journée.
      ✅ Si le sommeil est encouragé, et pas de discipline, on va se dire je peux dormir 1 hrs de plus, puis 2, 4 ou tout le temps.
      ✅ Si on ne fait rien, le sommeil va toujours en vouloir plus.

      C’est quoi le sommeil ?

      < Peu importe l’objet positif ou neutre que nous souhaitons conserver à l’esprit, il est néanmoins involontairement retiré de son objet vers l’intérieur >

      La fonction de ce facteur mental est l’abandon des activités.

      ✅ Le sommeil est nécessaire pour avoir une vie saine, mais on doit le maîtriser et lui imposer des limites.
      ✅ Pas assez de sommeil ou trop, les deux ne sont pas équilibrés.
      ✅ Pour les grands yogis, on dit que le jour il ne faut pas dormir et rester vigilant. ✅ Il dormira seulement le 2ème tiers de la nuit, soit 4 hrs sur 12.
      ✅ Pour nous qui ne sommes pas des yogis, nous devons travailler et beaucoup s’agiter le jour, et on devient facilement plus fatigués et avons besoin de dormir plus que 4 hrs.
      ✅ Nous devons adapter le sommeil à nos besoins pour trouver le bon nombre d’heures pour bien récupérer.

      RELÂCHEMENT selon TSONGKHAPA

      < Parce que l’esprit relâche sa concentration, l’objet n’est ni très clair ni très ferme, s’il y a clarté mais que le mode d’appréhension n’est pas très ferme, alors nous avons développé le relâchement >

      ✅ La méditation vise l’objectif d’un esprit clair et stable, c-à-d un juste équilibre entre clarté et stabilité.
      ✅ Dans notre recherche du Calme Mental par le biais de la concentration, si l’Agitation est arrêtée, l’objet sera stable, mais s’il manque de clarté, c’est la présence de Relâchement.

      CITATION DE BOUDDHA

      < Pour un son mélodieux et équilibré, les cordes de la cithare ne doivent être ni trop tendues ni trop détendues >

      RELÂCHEMENT SUBTIL

      ✅ Il y a clarté et stabilité, mais la clarté manque un peu d’énergie car la prise est faible.
      ✅ C’est lui le pire de tous les obstacles car il est le plus difficile à déceler.
      ✅ A la 6ème étape, le singe/éléphant ont encore un peu de noirceur car il y a encore la présence de l’Agitation et du Relâchement.
      ✅ Mais 7ème étape, l’éléphant a seulement un léger filet de noir (soit un petit relâchement subtil) et le singe n’a plus de noirceur. Cela signifie que l’agitation subtile s’est arrêtée totalement avant le relâchement subtil.
      ✅ Entre la 7ème et la 8ème étape, la seule différence est extrêmement difficile à découvrir. A tel point, que des maîtres mal informés, vont nourrir le relâchement subtil plutôt que de l’éliminer.
      ✅ C’est important de ne pas confondre Relâchement et méditation. Il est dit que si l’on confond les deux, toute la voie du calme mental et de la vision sera fausse en pensant avoir une bonne concentration.
      ✅ Du coup, ils ne vont plus progresser vers le calme mental, voir même s’en éloigner en cultivant les obstacles.
      ✅ Parfois nous pouvons être absorbés dans la concentration à un point que la respiration n’est plus perceptible.
      ✅ Ou bien, certain méditant n’ont plus besoin de se nourrir avec de la nourriture grossière et nourrissent leur corps avec le pouvoir de leur concentration.

      Donc c’est possible que de tel méditant tombent dans le relâchement subtil. Ils pensent avoir de grandes réalisations car ils ont beaucoup progressé mais leur acquis risque d’être perdu au fur à mesure qu’ils entretiennent le relâchement subtil.
      • D’où l’importance de bien comprendre et de bien étudier.
      • En tant que débutant, cela peut sembler un long chemin, mais au moins nous serons avisés et pourrons connaître les différentes étapes afin de reconnaître l’obstacle du relâchement grossier et subtil.
      • C’est important de savoir ces choses au début car s’il nous manque des informations, cela nuira à notre pratique d’atteindre le calme mental.

      KAMALASHILA

      < C’est comme être aveugle, d’être dans l’obscurité ou d’avoir les yeux fermés. L’esprit qui ne voit pas clairement l’objet de méditation est devenu la proie du relâchement >

      • La Vigilance est l’antidote commun mais partiel à l’Agitation et au Relâchement.
      • C’est prendre conscience mais ce n’est pas suffisant !

      L’Attention (Pleine Conscience) et la Vigilance sont associés aux 2 principaux aspects de la voie, soit la méthode et la sagesse.

      CONCLUSION

      • Dans les monastères tibétains, ils travaillent beaucoup pour accroître leur sagesse. La Vigilance est de la catégorie de la Sagesse qui aide la clarté.
      • Cela ressemble beaucoup à la science qui aide à faire grandir nos capacités de sagesse avec l’analyse.
      • Quand l’esprit comprend mieux les choses, il devient plus clair.
      • Au début, l’Attention aidera la stabilité de l’esprit, ensuite la Vigilance sa clarté.
      • Donc, développer notre sagesse, lire, étudier, réfléchir, analyser, c’est qui va aider notre clarté et vigilance.

      3 catégories de sagesse

      ECOUTE – EDUCATION

      RÉFLEXION – ANALYSE

      MÉDITATION – SAGESSE

       
      AGITATION GROSSIÈRE – Clarté mais pas stabilité.

      AGITATION SUBTIL – Clarté et Stabilité mais prise faible.

      RELÂCHEMENT GROSSIER – Stabilité mais pas clarté.

      RELÂCHEMENT SUBTIL – Clarté et Stabilité mais clarté pas intense.

       

      Les Obstacles 3/5 dans le livre Apprendre à Méditer du maître bouddhiste tibétain Lama Samten et les formations du Calme Mental au Centre Paramita.

       

      Laisser un commentaire

      Nom .
      .
      Message .

      Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés