MÉDITATION : Abandonner les Pensées Conceptuelles

Apprendre à Méditer vers le Calme Mental

Elles déforment la réalité.
 
Les maîtres disent : La première fois qu’on voit un objet, c’est la réalité. Ensuite l’esprit déforme progressivement cet objet car il juge et appose des étiquettes qu’il fabrique sur les personnes et les choses…
 
Par la suite, l’esprit voyage en imagination dans le passé et le futur, et se soustrait ainsi à la réalité ce qui entraîne la formation de nombreuses émotions qui perturbent.
 
Donc les pensées conceptuelles du passé et du futur, positives ou négatives, engendrent une agitation chronique qui se transforme en perturbations mentales et qui empêchent le calme de l’esprit.
 

Quelle différence y a-t-il entre être attaché par des chaînes en or ou en fer ?

 
Lorsque l’esprit s’accroche trop aux pensées du passé ou du futur, il fabrique en imagination toutes sortes de scénarios illusoires non conformes à la réalité.
 
Ainsi il n’arrive pas à apprécier la valeur du moment présent, conforme à la réalité, et ne peut pas trouver la paix intérieure.
 
C’est pour cela qu’il est dit de ne pas suivre les pensées, et de les abandonner.
 
Bien entendu, qu’il est normal de devoir penser à de nombreuses choses dans la vie de tous les jours, mais le vrai problème est de ne pas trop y croire et de s’attacher à toutes nos pensées qui affluent constamment dans notre esprit, car on va finir par perdre pieds avec la réalité.
 
SSDL en accord avec les psychologues affirme que trop penser engendre beaucoup d’émotions qui perturbent la réalité car elles déforment à 80% la réalité telle qu’elle se présente, pour ensuite générer des émotions comme la colère, l’attachement et plus encore…
 
Nous pouvons nous entraîner à comprendre que le passé c’est fini, c’est tout. Que demain n’est pas arrivé. Ainsi d’accepter de lâcher prise et d'apprécier toute la saveur et la valeur du moment présent, ici et maintenant, un peu comme les enfants…
 

Ceci est donc un bref résumé des 6 conditions favorables qui nous aideront énormément dans notre objectif d’atteindre le Calme Mental. Il s’agit de prendre le temps de les développer tout doucement, de nous familiariser avec elles graduellement. L’esprit en profitera au fur à mesure que nous essayons de faire ces efforts positifs.

 
Du livre Apprendre à Méditer de Lama Samten :
 
Le fait d’être ligoté par une chaîne en or ou en fer ne fait aucune différence pour un prisonnier; ses mains et ses pieds restent liés. De même, toutes les pensées conceptuelles d’attachement envers les objets de désir du samsara, bonnes ou mauvaises, sont des obstacles à l’atteinte du calme mental.
 
Toutes les souffrances indésirables qui surviennent l’une à la suite de l’autre sont produites en dépendances de perturbations mentales telles que l’attachement. Ces perturbations n’apparaissent pas d’elles-mêmes, mais découlent de pensées conceptuelles en désaccord avec la réalité, qui elles-mêmes se produisent à leur racine à cause de la conception d’un soi des phénomènes. Cela signifie qui si nous voulons obtenir le calme mental, il importe de se détourner des perturbations mentales, les véritables créatrices de nos souffrances.
 
L’école philosophique Madhyamaka affirme que toutes les consciences des êtres ordinaires sont erronées et trompeuses, car voilées par l’ignorance. Sous son pouvoir, tous les objets perçus apparaissent comme existant véritablement. Il est dit que si toutes les conditions extérieures et intérieures sont réunies, le calme mental pourra être atteint en moins de six mois.
 
 

Les Conditions Favorables 6/6 dans le livre Apprendre à Méditer du maître bouddhiste tibétain Lama Samten et les formations du Calme Mental au Centre Paramita.

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés