ABANDONNER COMPLÈTEMENT LES DISTRACTIONS DE LA SOCIÉTÉ

Apprendre à Méditer vers le Calme Mental

Si l’esprit pense que trouver le bonheur repose uniquement sur des facteurs extérieurs, via les nombreuses distractions de la société en général, il lui sera très difficile de trouver le vrai bonheur intérieur.

 
✅ L’esprit constamment agité se retrouvera pris au piège des distractions en courant perpétuellement vers des activités inutiles ou non significatives, un peu comme un hamster dans sa roue.
 
✅ Poursuivre uniquement des objectifs extérieurs ne mènera pas au bonheur. C’est le fonctionnement de la société qui encourage de croire que d’assouvir nos distractions sans limites nos rendra heureux en diffusant qu’il nous faut toujours plus et mieux. Ainsi nous n’avons plus de temps pour envisager un travail intérieur et n’avons plus d’intérêts pour pratiquer la méditation.
 
✅ Normalement, nous avons besoin de consacrer du temps pour les choses essentielles, comme travailler, manger et dormir. Ensuite, s’il reste un peu de temps au bout du compte, nous gaspillons généralement ce temps en activités qui n’ont pas toujours de sens.
 
✅ Il serait mieux de consacrer ce temps précieux avec des activités positives qui pourraient contribuer plus sérieusement à notre bonheur intérieur, qui lui, demande beaucoup de temps aussi pour se développer.
 
✅ Il est donc important de consacrer du temps de qualité pour notre développement intérieur et à notre travail de l’esprit, qui est essentiel pour nous épanouir positivement.
 
Ainsi, il y a des choix stratégiques à faire afin de diminuer les activités, qui après réflexion, s’avèrent être futiles et engourdissent notre esprit, au profit de la pratique de la méditation qui aidera notre esprit à se réveiller en développant plus de vivacité et de clarté.
 
Du livre Apprendre à Méditer de Lama Samten :
 
À notre époque, l’apparition incessante de nouvelles activités sans essence nuit au développement du calme mental. Comme cela peut être un obstacle même pour des êtres réalisés, est-il besoin de mentionner à quel point cela peut nous nuire, à nous qui sommes débutants?
 
Voici quelques exemples de distraction : la politique, les conversations mondaines, les spectacles et les films distrayants, la consommation d’alcool et de drogue, les jeux d’argent, le commerce, les balades en ville, etc. En bref, les distractions n’étant pas bénéfiques au calme mental, la meilleure solution consiste à les abandonner définitivement.
On dit qu’une personne qui désire atteindre le calme mental devrait abandonner les distractions mondaines car elles nuisent à son objectif. Il ne faut cependant pas croire que l’on doive également abandonner les conditions extérieures qui favorisent le calme mental, telles que les conditions matérielles nécessaires, un endroit sacré, un endroit libre de dangers et de maladies, des amis positifs partageant notre vue ainsi que les instructions nécessaires à la pratique. Au contraire, ces conditions sont bénéfiques et essentielles.
 
Cela ne signifie pas non plus d’abandonner ses parents, sa famille, ses enfants, ses amis, son travail, sa maison, la nourriture ou ses vêtements. À une certaine époque où les gens étaient plus vertueux, les pratiquants n’avaient pas à se préoccuper de chercher leur propre nourriture. De multiples bienfaiteurs s’occupaient de leur apporter tout ce dont ils avaient besoin. De nos jours, les pratiquants ne peuvent plus compter sur de telles personnes et doivent donc être autonomes en réunissant eux-mêmes toutes les conditions nécessaires à l’atteinte du calme mental. Ainsi, afin que nous puissions trouver un véritable bonheur dans cette précieuse vie humaine, il est nécessaire de s’occuper à la fois de ses besoins matériels et spirituels de façon équilibrée. Il importe donc de bien comprendre ce que l’on entend par diminuer ses désirs inutiles, cultiver le contentement et abandonner les distractions mondaines…
 

Nous avons présentement obtenu une chance incroyable avec cette précieuse renaissance humaine qui est la nôtre. Si nous ne pratiquons pas les trois qualités nommées plus haut de manière sensée, rien ne pourrait être plus insensé ou ignare.

Ce serait s’attacher à ce qui est superflu et ne pas vouloir extraire l’essentiel, comme une personne qui serait attachée à la pelure de la canne à sucre, mais qui ne retirerait pas son essence sucrée. En faisant croître nos désirs, en demeurant insatisfait et en s’adonnant aux distractions mondaines, on bloque alors soi-même la porte pouvant mener au bonheur suprême, grâce à cette vie humaine si précieuse.
 

Les Conditions Favorables 5/6 dans le livre Apprendre à Méditer du maître bouddhiste tibétain Lama Samten et les formations du Calme Mental au Centre Paramita.

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés