MÉDITATION : Un Endroit Sain

Apprendre à Méditer vers le Calme Mental

Méditer dans un endroit sain est la première 1/6 des conditions favorables à tenir compte pour développer la méditation avec 5 points.

  • C’est le lieu que l’on va utiliser pour nos méditations.
  • Ce n’est pas seulement le lieu physique, mais aussi l’environnement dans son ensemble.

    1. LES CONDITIONS MATÉRIELLES

    • Souvent les gens pensent que pour développer le spirituel, il faut abandonner le matériel, ce qui est faux en soi.
    • Dans la vie, pour être heureux, nous avons besoin de l'aspect matériel.
    • Ici en Occident, nous avons généralement tout ce dont nous avons besoin, maison, nourriture, vêtements, etc.
    • Au Tibet par exemple, il est coutume que des personnes financent et supportent ceux qui s’engagent dans la pratique de la méditation. Ils aident en offrant les conditions matérielles nécessaires.
    • Mais ici, cela ne fonctionne pas comme cela. Nous devons nous assurer d’avoir de bonnes conditions de vie par nous-même, pour supporter nos efforts spirituels.
    Cela signifie en outre qu’on doit demeurer dans un endroit retiré et paisible où notre présence ne nuit pas aux autres et où l’on peut facilement se procurer ce qui est nécessaire à la santé (nourriture, vêtements, etc.) Ceux ayant des besoins spécifiques en ce qui concerne les médicaments ou la nourriture ou le temps qu’ils ont de disponible devraient s’assurer que ce dont ils ont besoin ne leur fera pas défaut.

      2. UN LIEU SACRÉ ou BÉNI 

      • Il se doit d’être salubre et propre, d’un point de vue de notre santé physique, mais aussi pour nous permettre de bien nous reposer, de bien manger et d’avoir un bon équilibre de vie en générale.

      Demeurer dans un endroit béni ne veut pas dire quel’on devrait absolument aller vivre à Bodhgaya en Inde, au Tibet, ou encore dans un monastère, un ermitage, une grotte ou un désert. Toutefois, si on peut résider en un endroit visité par les grands maîtres du passé ou encore un endroit béni, les éléments et constituants du corps seront plus facilement purifiés et il sera plus facile de faire naître en soi les qualités des réalisations.

      Si l’on ne peut trouver un tel endroit, il importe de ne pas méditer en des endroits où sont perpétrés des actes de violence ou de guerre, près d’animaux sauvages dangereux, de voleurs ou tout autre endroit inhospitalier. Si l’on est forcé de demeurer en un tel endroit, on doit s’efforcer de ne pas ressentir de haine envers ces êtres sensibles néfastes, mais plutôt tenter de les pacifier de manière douce. Un endroit non béni par les maîtres du passé devrait être consacré en faisant des  rituels de purification et des bénédictions traditionnelles. Au minimum, on devrait réciter le Soutra du cœur, la pratique de Tara, ou un autre texte semblable.

        3. UN ENVIRONNEMENT SAIN AVEC UNE BONNE ENERGIE

        • De part le monde, il existe des lieux forts énergétiquement et spirituellement par la pratique des grands maîtres du passé et du présent. Toutefois, il n’est pas toujours possible d’en profiter directement.
        • Donc nous-même, nous pouvons créer un lieu favorable avec une belle ambiance agréable et spéciale, doté d’une belle énergie pour notre salle de méditation personnelle.
        • Mais un pratiquant avancé n’aura pas besoin particulièrement d’un endroit spécial de part sa force intérieure. Par exemple, ils peuvent méditer dans des lieux isolés en forêt ou en montagne, ou même dans des cimetières. Mais c’est des cas extraordinaires alors que nous, nous sommes des êtres ordinaires pour l'instant.
        • A notre niveau, organiser un petit lieu simple, joli et inspirant sera parfait afin nous aider au quotidien.

        On devrait demeurer dans un endroit libre d’épidémies, de maladies ou de climat extrême. De plus, l’eau et la terre ne devraient pas être contaminés. En bref, les éléments extérieurs (terre, eau, feu et air) et les éléments intérieurs psychosomatiques (agrégats, éléments et sources de perception) doivent être équilibrés. Ceci est en fait une condition contribuant à l’atteinte du calme mental et de la vision supérieure.

        Si les éléments extérieurs sont en déséquilibre et entraînent des tremblements de terre, des inondations ou un climat extrême, cela nuira à notre pratique du calme mental et de la vision supérieure. Il en est de même lorsque surviennent des débalancements au niveau des éléments psychosomatiques dus à des maladies, des épidémies ou autres facteurs semblables qui rendent le corps et l’esprit inconfortables ainsi que la circulation de l’énergie difficile.

          4. DES AMIS POSITIFS

          • Si dans nos efforts de développer plus de calme et de profondeur, nous nous isolons et restons seuls, cela sera difficile d’avancer.
          • Avoir des amis positifs, qui ont le même intérêt de faire un travail intérieur, nous aidera beaucoup dans notre motivation quotidienne afin de supporter notre inspiration et de la développer ensemble, de la stimuler mutuellement.
          • Un bon petit cercle d’amis positifs aidera à nourrir nos aspirations personnelles.
          • La qualité des amis est plus importante que la quantité de nos amis sur Facebook !

          Il est préférable de s’entourer de plusieurs personnes positives partageant la même vision et la même attitude que la nôtre. En tant que débutant, il est très mauvais de demeurer seul et sans amis. On dit qu’on devrait être au minimum trois amis pour pratiquer.

          Si nos amis n’ont pas encore réalisé la vacuité et développé l’amour universel, la grande compassion et l’esprit d’éveil, mais qu’ils en ont la compréhension, la confiance et l’aspiration à les développer, on peut les considérer comme des amis vertueux. De plus, les personnes avec qui l’on peut échanger constamment à propos des qualités du calme mental et de la vision supérieure, du bonheur de la libération, des avantages de l’éveil, de la loi de cause à effet et de la réincarnation sont considérées comme des amis vertueux qui contribuent à notre pratique du calme mental et de la vision supérieure. Les gens qui, au contraire, aiment échanger sur des sujets reliés aux activités mondaines peuvent être de bons amis, mais ils ne peuvent pas être qualifiés d’amis spirituels nous aidant à atteindre ces deux objectifs.

            5. AVOIR ACCÈS AUX CONDITIONS (RESSOURCES) INTÉRIEURES

            • C’est-à-dire de pouvoir obtenir les instructions et les enseignements à la méditation du Calme Mental.
            • En Occident, des personnes partagent qu’après de nombreuses années de pratiques de méditation assidues, ils ne parviennent toujours pas à progresser. Ceci est en raison du manque d’informations qui nuit à notre évolution.
            • Il est important de recevoir et de comprendre les instructions pour obtenir le Calme Mental.
            • Or, c’est un grand obstacle si les instructions ne sont pas disponibles dans certains endroits.
            • De la même manière, il est difficile d’escalader une montagne sans les mains.

            Du Livre Apprendre à Méditer de Lama Samten :

            On doit avoir reçu toutes les transmissions et explications nécessaires et surtout être devenu expert dans la pratique. Sans intégrer en son esprit les instructions concernant le calme mental et la vision supérieure, on peut s’imaginer faire une belle méditation alors qu’en fait on est semblable à un pigeon relaxant au soleil après s’être repu. On se trompe alors, car on confond calme mental et relâchement mental.

            De nos jours, certaines personnes ne sont pas intéressées à recevoir les instructions concernant le calme mental et la vision supérieure, mais souhaitent quand même les pratiquer et enseigner ces sujets. Bien sûr, cette déficience des conditions nécessaires au calme mental et à la vision supérieure leur bloque la voie à toute réalisation.

            Le glorieux et incomparable Atisha a dit :

            Même s’il médite durant des milliers d’années avec effort, celui en qui les prérequis au calme mental ont dégénéré n’arrivera pas à développer la concentration.

            Ainsi, avant de pouvoir enseigner et méditer sur le calme mental et la vision supérieure, on doit avoir réuni toutes les facilités nécessaires, soit au minimum avoir reçu les instructions et transmissions le concernant. Si une seule des conditions manque, l’atteinte de réalisations sera extrêmement difficile. Par exemple, comment un avion pourrait-il voler s’il lui manque une pièce?

             

            Les Conditions Favorables dans le livre Apprendre à Méditer du maître bouddhiste tibétain Lama Samten et les formations du Calme Mental au Centre Paramita.

              1 commentaire

              • merci pour nous rappeler les bases de l’enseignement.

                DanIelle DEPIERRE

              Laisser un commentaire

              Nom .
              .
              Message .

              Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés