LIVRE - Livre : Apprendre à Méditer De Lama Samten
LIVRE - Livre : Apprendre à Méditer De Lama Samten
LIVRE - Livre : Apprendre à Méditer De Lama Samten
LIVRE - Livre : Apprendre à Méditer De Lama Samten

Livre : Apprendre à Méditer de Lama Samten

Distributeur
EDITIONS PARAMITA
Prix normal
€15,00
Prix réduit
€15,00
La quantité doit être supérieure ou égale à 1

Frais de port non inclus

Ce livre d'une centaine de pages est une référence pour tous ceux qui suivent les formations de la méditation du calme mental avec le Centre Paramita. Il constitue une mine d'or de renseignements sur la façon traditionnelle de méditer selon les enseignements détaillés du Bouddha Shakyamouni dans la tradition mahayana au Tibet. Lama Lobsang Samten y présente les instructions du Lamrim sur la méditation, avec un maximum de détails. Il est néanmoins plus bénéfique de recevoir verbalement les instructions afin supporter la compréhension de ce livre. Il est destiné à ceux et celles qui désirent réellement mettre en pratique les instructions pour réussir les étapes de la méditation.

Il consiste en une brève présentation sur la méditation pour atteindre le calme mental (samatha) et développer la vision pénétrante, et en se familiarisant avec les méthodes pour arrêter les perturbations mentales. Sur la base des enseignements du Bouddha Shakyamouni et des commentaires des Grands Maîtres, cet ouvrage s`adresse aux pratiquants et constitue un manuel complémentaire aux explications et transmissions orales du maître.

Pages 14 et 15

Il existe aussi une technique nommée des « neuf cycles respiratoires » permettant de purifier les blocages du corps subtil composé de canaux et de vents. Tout d’abord, les cinq centres d’énergie (chakras) où circulent les vents sont : 1) le chakra de la grande félicité situé au sommet de la tête, 2) le chakra de la jouissance situé au niveau de la gorge, 3) le chakra du Dharma situé au niveau du coeur, 4) le chakra de l’émanation situé au niveau du nombril et 5) le chakra qui entretient la félicité situé au niveau de la région secrète (c’est-à-dire le sexe).

Associés à ces cinq chakras circulent cinq vents : 1) le vent imprégnant de couleur bleue pâle, 2) le vent ascendant de couleur rouge, 3) le vent vitalisant de couleur blanche, 4) le vent de glissement régulier de couleur verte et 5) le vent d’élimination de couleur jaune.

Cette technique permet de purifier les cinq émotions perturbatrices que sont : 1) l’aversion, 2) l’attachement, 3) la confusion, 4) la jalousie et 5) l’orgueil.

Avec cette technique permettant de purifier les blocages du corps subtil (canaux et vents), non seulement la voie commune (le calme mental et la vision supérieure), mais aussi la voie non commune (les étapes de génération et d’achèvement), ne seront pas difficiles à atteindre et pourront être actualisées rapidement, en cette vie même.

La technique des « neuf cycles respiratoires » se pratique de la manière suivante. On fait trois respirations en expirant de la narine droite et en inspirant de la narine gauche. Ensuite, on inverse l’ordre pour trois respirations, en expirant de la narine gauche et en inspirant de la droite. Pour terminer, on fait trois respirations en utilisant les deux narines simultanément.

Philosophie Bouddhiste Tibétaine

Notre monde actuel a vu naître le bouddhisme il y a environ 2550 ans. En effet, c'est à ce moment qu'apparut le Bouddha Shakyamuni, venu enseigner en la terre sacrée de l'Inde. Dans son immense bonté, il sut partager avec les êtres, en toute impartialité, les enseignements des trois corbeilles (vinaya, soutra et abhidharma). Ces instructions permettent respectivement la pratique des trois entraînements supérieurs que sont l'éthique, la concentration et la sagesse. Par ses nombreux enseignements, le Bouddha sut s'adapter aux besoins, motivations et capacités de chacun de ses disciples. Ces enseignements furent transmis à Maitreya et Manjoushri, puis respectivement à Asanga et Nagarjouna, qui eux-mêmes les transmirent aux deux lamas érudits, Serlingpa (Suvarnadvipi-Dharmakirti des Îles Dorées) et Rikpékouyouk (Vidyakokila l'Aîné).

Ces deux lignées d'enseignement, nommées respectivement de la vaste pratique et de la vue profonde, furent par la suite réunies en la personne du maître indien Atisha Dipamkara. Ce dernier les transmis au Tibet de manière splendide durant les 17 dernières années de sa vie, sachant les adapter au peuple tibétain afin de faciliter leur compréhension. Il les transmit à son principal fils spirituel Dromtonpa. Ces enseignements furent ensuite gardés intacts par une lignée ininterrompue de maîtres comme le Dalaï-Lama jusqu'au pionnier Lama Tsongkhapa, fondateur d'une excellente tradition présentant les instructions sur le calme mental et la vision pénétrante encore très vivante à notre époque.

On dit habituellement que tous les enseignements du Bouddha visent l’atteinte de l’éveil par la pratique de deux sortes de méditations : la méditation de concentration et la méditation analytique. La première vise l’atteinte du calme mental (samatha), tandis que la deuxième procure la vision pénétrante (vipassana). On appelle calme mental l’état d’esprit qui se pacifie en demeurant concentré en un point intérieurement.

Après l’avoir obtenu, il est possible de faire naître la vision pénétrante : une sagesse discernant chacun des phénomènes, conjuguée à la félicité de la souplesse méditative induite par le pouvoir de l’analyse. Le calme mental est donc l’arrêt temporaire des perturbations mentales de l’esprit. En calmant l’esprit, celui-ci devient clair. Cela permet une profonde analyse, par la vision pénétrante, qui pourra éliminer définitivement la racine même de ces perturbations.


Méditation Calme Mental