Thangka 5 Bouddhas

Février & Mars | Conférences et Formations | 6 Villes et au Petit Nalanda

Thangka 5 Bouddhas
Thangka 5 Bouddhas
Thangka 5 Bouddhas
Thangka 5 Bouddhas

Thangka 5 Bouddhas

Distributeur
Boutique TIBET | Petit Nalanda
Prix normal
€14,95
Prix réduit
€14,95
La quantité doit être supérieure ou égale à 1

Image (50cm) sur papier de riz des 5 Bouddhas - avec des bâtons en bambou - qui est finement peinturée et décorée par les artisans du Népal. Chacun des cinq bouddhas symbolise un aspect différent de la sagesse. Ces aspects de la sagesse sont collectivement appelés les « cinq jñanas » ou les « cinq connaissances ».

Chacun, parmi les cinq bouddhas représente naturellement une des 5 qualités d’esprit principales, pour laquelle il a défini une pédagogie et un enseignement liés à ladite qualité d’esprit. 

Pour faire un lien entre chaque bouddha et les qualités d’esprit :

  • Vairocana exprime la connaissance pure de l’esprit permettant l’absence des peurs
  • Akshobya exprime la capacité de libération de la colère, permettant l’apaisement des souffrances et des perturbations de l’esprit
  • Ratnasambhava exprime l’équanimité, c’est-à-dire l’égalité entre tous les êtres, permettant de stopper les formes d’orgueil et de courses effrénées pour être le premier
  • Amitabha exprime la motivation naturelle et la joie de vivre naturelle, permettant de stopper le processus incessant de saisie (mécanisme pouvant se développer jusqu’à la déprime… et la dépression !)
  • Amoghasiddhi exprime le don et la générosité (démarche d’aide envers les autres personnes) et permet de stopper le processus de vouloir posséder ce qui appartient à l’autre et de le jalouser pour cela (et générant l’altruisme, communément mentionné dans le Bouddhisme)

Le terme « vainqueur » signifie que le bouddha a vaincu son propre ego. L’ego se manifeste par les 5 émotions conflictuelles, ou encore les cinq émotions racines, elles-mêmes donnent naissance, si on ne sait pas les arrêter durablement, à 84.000 émotions conflictuelles secondaires – toutes sources de souffrance psychologique. Tout cela se développe sans cesse dans notre esprit. 

L'objectif d'une image n'est pas la décoration ou l'aspect esthétique mais plutôt d'être un support de méditation. C’est l’image mentale qui doit être utilisée et non l’objet lui-même, car c’est la conscience mentale intérieure qui médite et qui pourra éventuellement atteindre le calme mental.

< Votre achat aide notre Centre à se développer et à organiser des activités pour préserver et partager les valeurs de la philosophie bouddhiste tibétaine www.centreparamita.fr >