RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence
RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence

RENNES | Gestion des Émotions | 22 Mai 19:00 Conférence

Distributeur
Centre Paramita de Paris
Prix normal
€15,00
Prix réduit
€15,00
La quantité doit être supérieure ou égale à 1

RENNES 22 MAI 🙏 Gestion des Émotions

Une bonne gestion des émotions avec cette magnifique Conférence de 2 heures et le moine bouddhiste Jason Simard - Tenzin Gawa du Canada - c'est un rendez-vous à ne pas manquer ! Également Expérience de la Méditation pour ensuite conclure avec une période de questions et réponses.

Conférence RENNES le 26 Janvier | Apprendre à Méditer

Le mot émotion tel qu’on l’utilise en français n’a pas d’équivalence exacte dans la langue tibétaine. Le mot tibétain utilisé pour définir l’émotion pourrait être traduit littéralement par « effervescence du vent énergétique et de l’esprit ». On pourrait donc définir une émotion comme l’effervescence heureuse ou malheureuse du pouvoir de l’union d’un vent énergétique subtil en mouvement et d’un facteur mental.

Pourquoi s’intéresser aux émotions ? Parce que tout le monde désire la joie et souhaite éviter le malheur et que ces deux états proviennent de nos émotions. Les émotions sont de deux types : positives ou négatives. On devrait être vigilant lorsque naissent les émotions négatives en nous, ce qui ne revient pas à dire que nous devrions les abandonner. En effet, celles-ci peuvent être vues comme des expériences par les êtres ordinaires et elles pourront même être transformées en nature positive par les êtres extraordinaires.

Par exemple, un être extraordinaire sera capable d’expérimenter du bonheur grâce au désir-attachement. Il pourra transformer l’aversion en amour. Il utilisera la souffrance pour générer la compassion, etc... Chaque émotion négative pourra être transformée en nature positive. Cependant, la majorité des êtres ordinaires ne pourra non seulement pas amener le désir-attachement ou l’aversion sur la voie du bonheur, mais les émotions négatives les conduiront vers des souffrances infinies.

Un être extraordinaire se démarque d’un être ordinaire en ce sens qu’il possède la sagesse qui réalise la nature réelle des phénomènes. Posséder cette sagesse implique une réalisation où le mode d’apparence et le mode d’existence de tout phénomène, grossier comme subtil, concordent. La sagesse est une connaissance qui permet de distinguer les causes de bonheur et les causes de souffrance. 

*Jason enseigne et explique d'une manière simple, claire et humoristique que tous apprécient beaucoup, débutants comme avancés. L'important est néanmoins de bien comprendre afin de développer le feu positif de notre motivation, car notre projet de trouver la paix de l'esprit et le bonheur intérieur est quelque chose que nous tient tous à cœur !

Lieu : La salle sera confirmée en décembre. Merci de votre patience et compréhension...

Billets : Par email avec code QR pour faciliter l'entrée de tous les amis.

Heures : 19:00 à 21:00

Contact : 06 47 86 37 33 Centre Paramita de Paris, 75013, conferences@centre-paramita.fr

JASON SIMARD - Conférencier 

Jason Simard est l'enseignant principal du Centre Paramita de Montréal qui a pris les voeux de moine en 2010 auprès de Guéshé Dawa en Inde et reçu l'ordination monastique auprès de S.S. Dalaï-Lama en 2014 et reçu l'ordination complète de moine en février 2018 à Dharamsala toujours auprès de Sa Sainteté. Depuis 2000, Jason s'est intéressé à l'enseignement du Bouddha et a rencontré son premier enseignant, le maître bouddhiste tibétain Lama Samten, en 2002. Jusqu'à 2006, Jason accompagne Lama Samten dans ses cours, conférences, etc. partout où il va et étudie la philosophie bouddhiste tibétaine auprès de lui.

 
 
 
 

 

Philosophie Bouddhiste Tibétaine

Notre monde actuel a vu naître le bouddhisme il y a environ 2550 ans. En effet, c'est à ce moment qu'apparut le Bouddha Shakyamuni, venu enseigner en la terre sacrée de l'Inde. Dans son immense bonté, il sut partager avec les êtres, en toute impartialité, les enseignements des trois corbeilles (vinaya, soutra et abhidharma). Ces instructions permettent respectivement la pratique des trois entraînements supérieurs que sont l'éthique, la concentration et la sagesse. Par ses nombreux enseignements, le Bouddha sut s'adapter aux besoins, motivations et capacités de chacun de ses disciples.

Ces enseignements furent transmis à Maitreya et Manjoushri, puis respectivement à Asanga et Nagarjouna, qui eux-mêmes les transmirent aux deux lamas érudits, Serlingpa (Suvarnadvipi-Dharmakirti des Îles Dorées) et Rikpékouyouk (Vidyakokila l'Aîné). Ces deux lignées d'enseignement, nommées respectivement de la vaste pratique et de la vue profonde, furent par la suite réunies en la personne du maître indien Atisha Dipamkara. Ce dernier les transmis au Tibet de manière splendide durant les 17 dernières années de sa vie, sachant les adapter au peuple tibétain afin de faciliter leur compréhension. Il les transmit à son principal fils spirituel Dromtonpa. Ces enseignements furent ensuite gardés intacts par une lignée ininterrompue de maîtres comme le Dalaï-Lama jusqu'au pionnier Lama Tsongkhapa, fondateur d'une excellente tradition présentant les instructions sur le calme mentale et la vision pénétrante encore très vivante à notre époque.

On dit habituellement que tous les enseignements du Bouddha visent l’atteinte de l’éveil par la pratique de deux sortes de méditations : la méditation de concentration et la méditation analytique. La première vise l’atteinte du calme mental (samatha), tandis que procure la vision pénétrante (vipassana).

On appelle calme mental l’état d’esprit qui se pacifie en demeurant concentré en un point intérieurement. Après l’avoir obtenu, il est possible de faire naître la vision pénétrante : une sagesse discenrant chacun des phénomènes, conjuguée à la félicité de la souplesse méditative induite par le pouvoir de l’analyse.

Le calme mental est donc l’arrêt temporaire des perturbations mentales de l’esprit. En calmant l’esprit, celui-ci devient clair. Cela permet une profonde analyse, par la vision pénétrante, qui pourra éliminer définitivement la racine même de ces perturbations.